Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 10:03

À la moustache d’Hercule revenons, si vous le voulez bien, avec ce dialogue extrait du roman Le « vallon »( The  « Hollow »,  traduction de Michel Le Houbie) :

-Alors, monsieur Poirot, das ce cas-là, que fait-on ? Va-t-on trouver l’inspecteur Grange pour lui dire… Au fait, que dire à un homme qui a une moustache comme la sienne, une véritable moustache de père de famille ?
Poirot promena deux doigts soignés sur sa propre moustache dont il était très fier.
-Alors que la mienne, si je comprends bien…
-Votre moustache, monsieur Poirot, est une œuvre d’art qui porte sa fin en soi. Elle ne fait songer à rien, sinon à elle-même. Je croirais volontiers qu’elle est unique au monde.
-Elle l’est.

Avouez que cette moustache « qui porte sa fin en soi» ne saurait ressembler à aucune des moustaches classiques que nous avons pu rencontrer dans la vie réelle, ni dans aucun des films adaptés de l’œuvre d’Agatha Christie et je comprends la déception de cette dernière à la sortie du film de Lumet devant la banalité de la moustache d’Albert Finney. Pas plus que moi, j’en demeure persuadé, elle ne se représentait exactement la moustache de son personnage. Espérait-elle que le film la lui révèlerait enfin ?

Repost 0
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 06:11

Indécis évidemment

Irrésolu (ça va de soi)

Hésitant toujours

Velléitaire mais pas mou, nonchalant certes

Versatile mais pas inconsistant, volage un peu, je ne dirais pas lunatique mais fantasque, instable aussi hélas...

Un peu d'introspection de temps en temps ne saurait faire de mal....

...à condition, toutefois, de ne pas en abuser...

Repost 0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 17:20

Hier matin, en édifiant ma muraille de bois, je pensais—allez savoir pourquoi—« qualité d’avant-guerre », expression qui a bercé ma toute petite enfance où plus rien n’avait cette inégalable « qualité d’avant-guerre ».

Peu à peu, après des années de privation, tout revenait, mais ni le chocolat, ni les biscuits, ni le pâté OLIDA –ou GEO, je ne sais plus--, ni la gelée de groseille, ni les textiles ne pouvaient prétendre à la «Qualité d’Avant-Guerre ».

L’avant-guerre fut probablement l’occasion de ma première appréhension du temps historique même si tout ne fut pas clair tout de suite.

Par exemple, j’entendais parler de guerre, d’occupation, de restrictions, du temps des Allemands…

Quand mon grand-père parlait avec Baptiste de la guerre, je n’ai compris que plus tard qu’il s’agissait d’une autre guerre, pas de celle qui avait fait qu’on ne trouvait plus la « qualité d’avant-guerre »…

Notons d’ailleurs que je ne suis moi-même ni un produit d’avant-guerre, ni d’après-guerre ! Devrais-je m’en inquiéter ?

Je crois pouvoir affirmer qu’avant d’entrer au CP, je savais qu’il y avait eu une guerre que mes deux grands-pères avaient faite et une deuxième, le temps des restrictions.

Tout n’était pas clair pour autant. C’est ainsi qu’après ma première rencontre de Vercingétorix, j’ai demandé à ma mère si elle l’avait connu.

....

Repost 0
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 11:03

Une brouette se promène dans ma tête...

une brouette un peu comme celle-là

une brouette un peu comme celle-là

"Ciel! Bergeret est devenu fou!" s'exclame Violette perplexe.

Mais non!

Je vous explique.

J'ai rangé cette semaine les quelques stères de bois de chauffage qui nous ont été livrés pour l'hiver prochain.

J'ai terminé le travail hier soir et, ce matin, sans brouette à pousser, sans brouette à tirer, je me sens vide...

...et ma brouette se promène dans ma tête...

À part ça?

Ce week-end, nous allons voir Juliette...

Repost 0
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 08:45

Pour Dinosaure qui m'a demandé de situer précisément Sainte Félicie, j'ai fabriqué ce faux grossier qui devrait le satisfaire.

Sainte Félicie= tache orange

Sainte Félicie= tache orange

L'Ariège y a gagné quelques kilomètres et le Lauragais quelques kilomètres carrés.

Nous apprenons ainsi que le Petit Hers est situé entre l'Hers Mort qui se jette dans la Garonne au Nord de Toulouse et la Hyse qui se jette dans l'Ariège comme, un peu plus au Sud,  le Grand Hers; notre Petit Hers est également un affluent de cette rivière.

 

 

Je ne reviendrai pas sur le sujet.

Repost 0
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 13:33

Je pensais tout à l'heure à un article débutant par quelque chose du genre : "Comme on dit par chez nous..." et ce "par chez nous" tout à coup éveilla ma curiosité : familière à coup sûr, cette expression n'a-t-elle cours que "par chez moi" ou partout en France?

Après quelques recherches sans grand résultat, j'ai voulu entreprendre la rédaction de mon article mais...

...j'avais oublié ce dont je voulais parler!

Que diable disait-on "par chez nous"?

intermède

intermède

Depuis hier, je pense à une sorte de chronique villageoise; cela s'intitulerait Chroniques de Sainte Félicie et pourrait débuter sur une brève description de la région où je placerais le village de Sainte Félicie; cela démarrerait par exemple comme ceci :

 

C'est au coeur du Pays de Cocagne comme on dit par chez nous...

Voilà! J'ai retrouvé ce qu'on dit "par chez nous"...

À part ça?

Un sourire, peut-être?

Repost 0
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 10:00

... il accepte...

... mais se pourrait-il qu'on le lui refuse?...

Va savoir...

Repost 0
Published by bergeret - dans actualité foutaises
commenter cet article
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 20:39

"Pourquoi donc fréquentez-vous chez Assouline?" demande Untel.

Pourquoi, en effet?

Peut-être pour compléter ma collection d'insultes...

Va savoir...

Repost 0
22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 06:29
Le "vinteudeu" septembre aujourd'hui...
Le "vinteudeu" septembre aujourd'hui...
Le "vinteudeu" septembre aujourd'hui...

...on s'en fout...

Le "vinteudeu" septembre aujourd'hui...
Repost 0
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 12:58

De digressions en digressions, d’associations d’idées en associations d’idées, allais-je passer des tournesols à la construction navale ou allais-je vous préciser le tracé rigoureux de la Rigole de la plaine; allais-je inciter Charlotte à nous préciser son analyse de l’autorité de sa mère?

Ne vaudrait-il pas mieux retourner au Festival d’Avignon 2016 dont, il faut bien l’avouer, je ne vous ai pas dit grand-chose ?

Tel l’âne de Buridan incapable de choisir entre son picotin d’avoine et son seau d’eau, allais-je abandonner, sinon ma vie du moins les écrits de Lucien Bergeret ? Allais-je faire disparaitre ce brave Lucien ?

Il faut avouer—n’allez pas le répéter à Charlotte !—que j’ai passé un bout de temps sur le théorème dont je vous parlais voilà quelques jours déjà. Ajoutez à cela le passage de notre fils, de sa compagne et de leurs trois garçons…

Eh bien ! Nous dirons que nous avons parlé de l’âne de Buridan et du libre arbitre!

Et, sautant de l’âne à la mule du pape, nous pourrions retourner, au petit trot, à Avignon

Peut-être serait-il bon, quelque jour, de reparler des mules des papes

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Bergeret
  • Le blog de Bergeret
  • : sans queue ni tête
  • Contact

Profil

  • bergeret
  • Mi-figue;mi-raisin
Procrastinateur confirmé
Fumiste
Bloguenaudouilleur
  • Mi-figue;mi-raisin Procrastinateur confirmé Fumiste Bloguenaudouilleur

Recherche