Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 11:51

Je sais…

Je n’oublie pas que nous sommes en Septembre 89 et sur le seuil de la « fermette dans son jus » selon les termes de l’annonce lue la veille dans PUBLI-TOULOUSE.

 

Je sais, mais…

Hier soir, nous avons eu la visite de Madeleine F.

Madeleine fut la première personne qui frappa à notre porte quelque mois après notre installation.

Unique employée communale, elle faisait office de garde-champêtre et c’est à ce titre qu’elle venait nous faire remplir un formulaire pour le recensement.

Elle fut et est restée la seule « authentique habitante » de Sainte Félicie avec qui nous ayons quelques relations.

 

C’est une recette depuis longtemps promise à Zoé qu’elle apportait hier.

Nous avons bavardé. Nous avons proposé l’apéritif. Plus personne ne l’attendant chez elle, la soirée s’est prolongée.

Madeleine nous a conté une curieuse histoire, curieuse parce qu’il s’agirait d’un conte dit par sa grand-mère, conte si éloigné de ceux que les grands-mères racontaient autrefois que je pense que, si Madeleine ne s’est pas moquée de nous, sa grand-mère était une bien étrange personne…

Ecoutons Madeleine :

Quand nous étions petits, nous adorions, le soir, entendre les histoires de ma grand-mère. Il faut dire qu’en ce temps-là, la télé existait peut-être, mais elle n’arrivait pas ici et nous faisions encore des veillées. Mais vous avez peut-être connu ça, vous aussi…

Un soir, elle nous a raconté ceci :

Il était une fois, au temps où les poules avaient des dents, un Roi, un Roi très puissant, qui régnait dans un royaume dont on a perdu le nom…

(Les contes de ma grand-mère commençaient presque toujours comme ça et nous récitions avec elle

«au temps où les poules avaient des dents, un Roi, un Roi très puissant, qui régnait dans un royaume dont on a perdu le nom… »)

Ce Roi aurait pu être très heureux s’il ne lui avait manqué une chose, une seule chose, la seule chose qu’il désirait vraiment obtenir : un fils ! La Reine lui avait donné 250 filles et pas un seul garçon.
On consulta le ban et l’arrière-ban de tout ce qui dans le royaume avait quelque lumière sur la fabrication des garçons, on fit ci, on fit ça, on prit les eaux de L. fort réputées dans le royaume, le Reine alla consulter seule et dans le plus grand secret tout ce qui avait quelque notoriété dans le monde des Sciences ou de la Religion…

Rien n’y faisait ! La Reine continuait de faire des filles ! C’était lassant…

On fit appel aux plus habiles chirurgiens qui tentèrent de transformer les filles en garçons…

C’est alors que mon cousin Nicolas, de nous tous le plus fort en calcul, a levé le doigt comme à l’école pour dire «Cette histoire ne tient pas debout ! Si la Reine a eu 250 filles, à 9 mois par tête, ça nous fait 2250 mois, soit plus de 182 ans.»

Mémé lui a répondu :

« Un, c’est un conte !

Deux, c’était au temps où les poules avaient des dents !

Trois, c’est dans un pays dont on a perdu le nom !

Quatre, si tu avais lu l’Ancien Testament et Grégoire de Tours, tu saurais que ce n’est pas impossible

Cinq, Si tu es si malin, tu peux terminer tout seul cette histoire »

 

Et elle est sortie en claquant la porte et elle n’a plus jamais raconté d’histoire en présence du petit Nicolas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Bergeret
  • Le blog de Bergeret
  • : sans queue ni tête
  • Contact

Profil

  • bergeret
  • Mi-figue;mi-raisin
Procrastinateur confirmé
Fumiste
Bloguenaudouilleur
  • Mi-figue;mi-raisin Procrastinateur confirmé Fumiste Bloguenaudouilleur

Recherche