Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 06:59

Que de fois la préface du livre dont je venais d'achever la lecture—je ne lis jamais la préface avant l’œuvre-- me fit dire « Ou bien il ne l’a jamais lu ou bien sa dernière lecture remonte à une bonne vingtaine d’années » !

Cette même remarque m’était venue à l’esprit à la lecture de critiques, de gloses, œuvres souvent d’excellentes plumes, de grands esprits….

Je ne citerai pour mémoire que le Sur Racine de Barthes qui eut le bénéfique effet de me faire relire Racine à la recherche de ce que le Maitre y avait vu…

Naïf, je croyais ingénument que tout critique honnête prend la peine de lire l’œuvre dont il se prépare à parler et que, connaissant les faiblesses de la mémoire, il prend des notes.

Ainsi ferais-je si je devais parler professionnellement d’un livre…

Aussi, lorsque je tombai sur le titre Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ?, crus-je avoir en main un pamphlet contre ceux que je nommais et que je nomme encore imposteurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Bergeret
  • Le blog de Bergeret
  • : sans queue ni tête
  • Contact

Profil

  • bergeret
  • Mi-figue;mi-raisin
Procrastinateur confirmé
Fumiste
Bloguenaudouilleur
  • Mi-figue;mi-raisin Procrastinateur confirmé Fumiste Bloguenaudouilleur

Recherche