Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 08:55

Qui n’a entendu parler du Musée du Bardo ces derniers temps?

Mon propos n’est pas de vous dire si « Je suis le musée du Bardo ».

(Tiens ! J’ai vu un lycéen tunisien présenter aux caméras une pancarte proclamant « Je suis le musée du Bardo et Je Suis Charlie »)

Non ! Je vais parler de moi, plus exactement de quelques souvenirs réveillés par les derniers événements.

J’ai bien connu le Musée du Bardo et ses mosaïques. Nous y allions souvent à l’époque lointaine où nous étions là-bas en « coopération ».

Je me souviens de mon émotion en y découvrant Virgile entre ses deux muses.

Musée du Bardo et autres souvenirs

Rien à voir avec une quelconque « émotion artistique » même s’il s’agit d’une fort belle mosaïque, mais simplement ce sentiment que l’on peut éprouver en retrouvant un vieil ami, en l’occurrence la couverture d’un de mes anciens manuels de Latin, un vieil ami que je ne pensais pas retrouver là, que j’imaginais plutôt à Rome, peut-être à Pompéi…

D’un souvenir à l’autre…

Les ruines de Carthage...

Celles-là, contrairement à Virgile, je les savais là, je les attendais. Pas de surprise donc.

L’émotion était pourtant la même : retrouvailles d’une part de moi-même.

À Carthage, nous sommes allés tous les Samedi quand nous n’avions pas d’excursion du week-end.

Il y avait peu à voir, « des ruines de ruines » disaient certains…

Peu à voir mais beaucoup à imaginer…

Après la promenade dans les ruines, nous terminions l’après-midi avec le thé à la menthe et aux pignons du café des nattes de Sidi Bou Saïd.

Musée du Bardo et autres souvenirs
Musée du Bardo et autres souvenirs

Le Bardo, Carthage...

Le retour en France Tunis-Palerme-Naples et la « remontée » de l’Italie…

Florence…

Musée du Bardo et autres souvenirs

Mon souvenir de Florence? Un souvenir si fort que j’ai toujours renoncé à y retourner, tant je redoutais la déception probable…

Rien à voir avec de quelconques retrouvailles avec moi-même...

Rien à voir non plus avec le célèbre syndrome de Florence que d’aucuns disent "de Stendhal".

Rien à voir avec l’émotion artistique…

Fuyant Rome qui connaissait alors, nous a-t-on dit, un record de chaleur, nous avons roulé jusqu’à Florence, nous avons contemplé, depuis une sorte de belvédère que je serais bien incapable de situer la ville en contre-bas, l’Arno, les collines prodigieusement vertes…

Nous sommes restés une nuit et un jour à Florence.

Nous nous sommes promenés dans la ville.

Nous n’avons visité aucun musée.

Nous étions heureux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Bergeret
  • Le blog de Bergeret
  • : sans queue ni tête
  • Contact

Profil

  • bergeret
  • Mi-figue;mi-raisin
Procrastinateur confirmé
Fumiste
Bloguenaudouilleur
  • Mi-figue;mi-raisin Procrastinateur confirmé Fumiste Bloguenaudouilleur

Recherche